AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum. En savoir plus par ici.
anipassion.com
Partagez | 
 

 I don't know the question, but sex is definitely the answer. ✰ Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Hodgson
PLAY MEloading... for the pleasure in a bed
avatar

Messages : 202
Points : 160
A New-York depuis : 06/01/2018
Avatar et crédits : Chris Wood ✰ @avatar : .nephilim @gif : tumblr @crackship : .truelove
Pseudo : monocle. ✰ Alice
Statut : a night, a different girl... but a taken heart
Métier : bike messenger... hard job, but he love that !
Age : 31 yo.

WAS IT GOOD FOR YOU ?
Contacts:
Le thème du mois: Autant dire que Liam a déjà fait tous les endroits, il est bien rare qu'il se limite à un simple lit. Impulsif et surtout impatient, quand l'envie lui prend, il n'attend pas. La liste fourni par hottie magazine là surtout fait sourire et c'est amuser qu'il a laisser sous entendre vouloir remettre ça pour certain lieu où il estime que ça en valait vraiment le coup.

MessageSujet: I don't know the question, but sex is definitely the answer. ✰ Liam   Sam 6 Jan - 22:21


Liam Hodgson
- your clothes would look nice on my bedroom floor -

[NOM] Hodgson, un nom donner par son paternel. Il le porte fièrement, même s’il sait qu’il ne sera sans doute jamais légué à quelqu’un et mourra sans l’ombre d’un doute en même temps que lui. C’est peut-être triste, mais il préfère ça plutôt que se mentir à lui-même. Engendrer un enfant serait quelque chose de trop sérieux pour lui et il ne cherche pas ce genre de vie. Il sait aussi qu’il ne laissera pas une trace sur le monde, mais qu’importe si son nom doit mourir avec lui, alors il vivra à fond pour lui faire honneur. [PRÉNOM] Son prénom est sans doute la seule chose qu’il possède de sa mère, c’est elle qui avait choisi son prénom. Une affection qu’on pourrait croire comme importante, tissant un lien inviolable. Eh bien, il semblerait que ça n’avait aucune importance pour elle. Liam n’a pas su la retenir et bien qu’il n’en dît rien, il trouve ce prénom lourd à porter. Parfois, il se dit que tout est de la faute de sa mère s’il est ainsi et il en vient à blâmer son prénom. Pourtant, ce ne sont rien de plus que des lettres sur un bout de papier. [AGE] Cela fait une année qu’il a passé le cap de la trentaine et il ne s’en porte que mieux. Trente-et-un ans est pour lui un bel âge. Ni trop jeune, ni trop vieux, il espère faire preuve de maturité, mais en réalité c’est plus près d’un échec. Il a beau avoir le physique d’un trentenaire, par moment ses agissement sont bien loin d’être de cet âge. [ORIGINES] Américain pure souche, il n’a pas connaissance de posséder des origines autres que celle-ci, peut-être que s’il s’amusait à faire son arbre généalogique il verrait qu’il a du sang anglais quelque part, mais comme il s’en fou pas mal… Juste américain, lui convient parfaitement ! [STATUT] Célibataire, pour ne pas dire célibâtard. Il ne recherche aucune attache et cela depuis toujours. Il n’a jamais eu de petite-amie et il n’en désire pas. Il préfère enchaîner les conquêtes d’une nuit et cela à chaque nuit, seule sa meilleure amie peut se venter d’avoir pleinement son attention. Elle est celle qui lui a volé son cœur, mais ça, il est bien loin de le comprendre. Après tout, pour lui l’amour ce n’est rien de plus qu’un mythe ! [MÉTIER] C’est sans avoir poursuivi des études supérieures qu’il a commencé dès sa sortie du lycée à travailler. Il a cumulé plusieurs petits jobs, très peu valorisant, mais suffisant pour ramener de l’argent et ainsi vivre. En arrivant à New York, il s’est trouvé un boulot comme messager à vélo et cela fait six ans maintenant qu’il arpente les rues de la grosse pomme, risquant sa vie à chaque portière qui s’ouvre ou avec les chauffards trop presser pour regarder autour d’eux. Il a souvent passé à un cheveu d’être impliqué dans un grave accident, mais il évite toujours le pire, au grand soulagement de sa meilleure amie qui commence à se faire des cheveux blancs ! [ORIENTATION SEXUELLE] Quelle question ! Ça ne se pose même pas dès lors qu’on connait Liam. Il ne jure que par les courbes féminines et jamais l’idée de se faire un mec ne lui est venu à l’esprit. Légèrement homophobe, si un mec s’approche trop de ses fesses, il risque de connaître sa droite. Pur hétéro, il ne changerait jamais son orientation même si la Terre en dépendait sérieux il est pas assez important dans la vie pour avoir un impact aussi grand ! [TRAITS DE CARACTÈRE] arrogant ✰ impulsif ✰ colérique ✰ bagarreur ✰ dragueur ✰ charismatique ✰ goujat ✰ nympho ✰ jaloux ✰ possessif ✰ protecteur ✰ franc ✰ direct ✰ avenant ✰ sociable ✰ sarcastique ✰ audacieux ✰ manuel ✰ extraverti ✰ sur de soi [GROUPE] the fuck buddy [AVATAR] Chris Wood [SCENARIO OU INVENTE ?] inventé


Test de personnalité
Quel est pour vous l'homme/ la femme idéal(e) ?
▆ n'importe qui tant qu'il/elle est bon(ne) au lit !

Votre film favoris ?
▆ Toy Boy, le sexe sans lendemain et sans prise de tête !

Vous voulez surprendre votre conjoint avec une soirée de rêve vous choisissez quoi ?
▆  Un marathon de baise, on expérimenterait différents endroits, plage, ascenseur etc...

Votre plus longue relation amoureuse ?
▆  En général quelques heures le temps de baiser comme des lapins et on passe à autre choses. Bon des fois on peut dire que ça dure deux voir trois jours entiers.

Si vous vous retrouvez dans la situation suivante : vous fréquentez quelqu'un depuis quelque temps et (elle vous annonce) vous lui annoncez que vous êtes enceinte. Comment réagissez vous ?
★ T'es sûr que c'est moi le père ? Ou Je suis pas sûre que tu sois le père par contre...
+ si vous avez un maximum de ★, vous entrez dans le groupe : the cheating curve, avec un maximum de ♡ vous êtes dans the monogamists. Par contre si vous avez un maximum de ▆ vous appartiendrez au groupe the fuck budy, avec un max de ◆ se sera pour vous le groupe a bed for three. Et pour ceux qui ont un maximum de ▲ ce sera le groupe the drought. Pour plus d'information sur les groupes rendez vous dans ce sujet.

Just get me a really big closet
✰ (ONE) ✰ C’est dans un ghetto de Chicago qu’a vu le jour Liam, loin d’être paradisiaque. Il a très vite appris qu’il devait se protéger dans cette jungle. Il a tenu entre ses mains pour la première fois une arme à feu, il n’avait que huit ans. Il n’a jamais appuyé sur la gâchette, mais il a déjà connu la sensation qu’on pouvait ressentir avec une arme collée contre la tempe. Il n’a pas échappé au monde de la drogue, bien qu’il n’y ait jamais touché, il en a vendu. Trop jeune pour qu’on se souci de lui, on l’utilisait pour en vendre devant les flics. Qui pourrait se méfier d’un petit garçon blanc ? Il a arrêté de jouer les dealers lorsque qu’il a compris qu’il pouvait dire non. Un non qui lui a valu la dérouillée de sa vie. ✰ (TWO) ✰ Liam ne se laisse pas marcher sur les pieds, autant il peut avoir le sourire facile, autant il peut parler avec ses poings avec aisance. Toutes les raisons sont bonnes pour parler avec ses poings, même s’il lui arrive souvent de ses faire la réflexion que parler serait peut-être plus judicieux. ✰ (THREE) ✰ Sa mère a quitté le domicile familiale quelques mois après la naissance de Liam. Un visage qu’il n’a jamais connu et ça ne lui a jamais manqué. Il a toujours eu la chance de pouvoir avoir son père. Un homme qui dégageait le respect, un héro aux yeux de l’enfant qu’était Liam. Mais malgré l’amour qu’il pouvait porter à son père, le fait que celui-ci soit flic et qu’il ait décidé de se remarier à mener la vie dure à Liam. Les engueulades ont été pendant longtemps monnaie courante. Le père voyant le fils prendre le mauvais chemin. Seulement, il était impossible pour Liam d’arriver à compter sur l’aide de son père, sa belle-mère dépeignant un horrible portrait de lui. ✰ (FOUR) ✰ Il a une demi-sœur et un demi-frère, leur relation n’est pas des plus agréable. Il ne parle plus à aucun des deux et le jour où sa belle-mère a quitté ce monde, il ne s’est même pas présenté à ses funérailles. Sa condition familiale n’est pas des meilleurs, mais il estime qu’il n’en a pas besoin pour mener une vie qui lui plait. ✰ (FIVE) ✰ Bien qu’il n’ait jamais touché à la drogue de sa vie, il est un accro au sexe. Une vraie bête de sexe ! Il a besoin de sa dose au moins une fois par jour, si c’est plusieurs fois, il n’en est que plus satisfait. Mais mettons tout de suite les choses au clair, le sexe mielleux ce n’est très certainement pas pour lui. Il ne dira jamais des mots doux pendant l’acte, il ne le fait que pour une chose : avoir une main mise sur sa proie. ✰ (SIX) ✰ Si le sexe est un besoin vital pour le trentenaire, la cigarette l’est tout autant. Il fume comme un pompier et cela depuis un très jeune âge. Il pouvait prendre jusqu’à deux paquets par jour, mais depuis quelques années, il a réduit sa cadence, s’en tenant à un seul voir moins par jour. Il a commencé pour être dans la bande « cool » de son collège, mais la raison qui l’a poussé à continuer c’est simplement qu’il a compris que ça pouvait le rendre plus calme – une science peu exacte, puisqu’il peut tout de même démarrer au quart de tour avec une cigarette pendu à ses lèvres. ✰ (SEVEN) ✰ Piètre cuisinier, il préfère manger sur le pouce ou dans des junkfoods. Il n’est pas le genre de personne à s’enquiquiner d’un bon restaurant. Il n’a pas un palais développer et pour lui de la nourriture ce n’est rien de plus que quelque chose servant à faire vivre. Il ne fera néanmoins jamais la fine bouche, mais il remballera le premier à étaler sa culture sur la nourriture ou encore ceux qui se pense meilleur que les autres parce qu’il s’y connaisse en vin. Il ne supporte tout simplement pas ce genre de personne. ✰ (EIGHT) ✰ Malgré que ses dix-huit ans remontent à quelques années, il a quelque chose qu’il ne peut pas cacher et il attend de pouvoir demander son pardon pour être lavé de cette tâche. Durant plus de deux ans de sa vie, il a vécu dans un pénitencier pour jeune délinquant. Une période de sa vie qu’il aimerait oublier. S’il n’a jamais voulu voir sa meilleure amie sur place, il y a une raison. Il ne lui a jamais dit et ne lui dira jamais ce qu’il a subit là-bas. Il lui arrive encore d’en faire des cauchemars et lorsqu’il se réveille en sursaut, il s’éclipse toujours pour aller passer son visage sous l’eau. ✰ (NINE) ✰ Il a un tatouage au niveau de son poignet droit, une fréquence cardiaque qu’il s’est fait tatouer à son arrivé à New York. Ce tatouage a plusieurs significations à ses yeux. L’adrénaline qu’il ressent dans son travail. Cette vie qui ne tient qu’à un fil. Mais sans doute une signification qu’il n’ose pas se dire ni même penser de peur qu’elle prenne forme, mais ce tatouage pourrait signifier son cœur qui bat. Toujours vivant, il a trouvé l’essence de sa vie – aussi kitch que soit cette façon de penser, parfois il se surprend à la croire. ✰ (TEN) ✰ Il aime bien faire les tâches ménagères, étrangement ça le relax et puis s’il les faisait pas Jill ne les ferait pas plus et leur appartement finirait en vrai porcherie ! ✰ (ELEVEN) ✰ Vivant à son époque, Liam n’échappe pas aux réseaux sociaux et il en fait une utilisation régulière. Il ne poste pas tous les jours, mais toute de même assez régulièrement. ✰ (TWELVE) ✰ Il porte des lentilles et il a horreur de se montrer avec ses lunettes. Le désagrément c’est que parfois ses lentilles lui déclenchent des migraines, mais s’il se trouve avec quelqu’un, il ne cherchera pas à mettre ses lunettes et il endure ses migraines qui finissent bien souvent par le rendre désagréable. ✰ (THIRTEEN) ✰ Les anniversaires se ne sont pas son fort. Il ne se souvient jamais des dates et pour le sien c’est bien pire. Il ne désire pas qu’on le souligne et encore moins qu’on lui offre un présent. Il passe son temps à les refuser, il accepte que ceux que lui offre sa meilleure amie. ✰ (FOURTEEN) ✰ Pour lui, l’amour n’est rien de plus qu’un mythe, quelque chose d’inventé pour simplement pour faire de l’argent – ça Hollywood l’a très bien compris. Il vaut mieux éviter de lui parler de mariage ou de relation à long terme, il risque de virer au vert. ✰ (FIFTHTEEN) ✰ Son jeu favori : détruire les plans culs de sa meilleure amie. Il ne lui rend que la monnaie de sa pièce. Il ne compte plus le nombre de fois qu’elle lui a fait perdre ses plans cul. Dès qu’elle ramène un homme chez eux, il est le premier à leur en faire voir de toutes les couleurs. Il se contre fou de comment elle va réagir, car il sait qu’il peut l’arrêter. Il connait le pouvoir qu’il peut exercer sur elle, même s’il ignore toute l’étendu de ce qu’elle éprouve pour lui. Pour qu’il le comprenne il lui faudrait plus qu’un dessin ! Mais en réalité s’il fait cela, c’est qu’il est loin de supporter de voir un homme baiser Jill. Ne mâchons pas nos mots, il ne pourrait pas qualifier cela d’autre chose, trop bestiale pour être quelque chose de sentimental. ✰ (SIXTEEN) ✰ Il est un lecteur assidu du magasine Hottie. Il ne s’en cache pas. Les articles lui plaisent et ça réussi toujours à le faire sourire. Il est le premier à rire pour un détail infime et à le raconter. ✰ (SEVENTEEN) ✰ Il aime bien finir sa journée avec une bière à la main. Il n’est pas un buveur de vin et bien qu’il aime le fort en tout genre, il n’en boit jamais lorsqu’il est seul. On pourrait le qualifier de buveur sociable, mais la bière est une routine qu’il ne pourrait déroger. Que ce soit prise dans un bar ou dans le simple confort de chez lui, s’il n’a pas sa bière, il n’a pas l’impression que sa journée soit réellement finie. ✰ (EIGHTEEN) ✰ Très peu de personne savent qu’il sait chanter, parfois, il lui arrive de chanter avec sa meilleure amie lorsque celle-ci se met à chanter. Il n’a jamais chanté pour séduire une femme, mais comme beaucoup de mec, il a appris à jouer de la guitare pour séduire. Et ça, ça fonctionne plutôt bien. ✰ (NINETEEN) ✰ Il ne porte pas une grande importance à l’argent, pour lui ce n’est pas ce qui peut mener à son bonheur – non j’aurais surtout tendance à dire que le sexe suffi. Toutefois, certaines conquêtes de sa meilleure amie ont eu le malheur de lui sortir qu’il s’accrochait à elle simplement parce qu’elle était connue. Mauvaise idée de le provoquer de cette manière ! Il leur a bien fait comprendre à chacun d’eux qu’ils avaient tout faux, mais dans ses moments-là il n’arrive tout de même pas à la regarder et c’est sur une autre femme qu’il passe sa colère. ✰ (TWENTY) ✰ Liam est un grand fervent de sport, même s’il passe sa journée sur un vélo, il peut passer plusieurs heures dans une salle de sport. Il pratique même certain sport dans le seul but de mettre des femmes dans son lit. Sculptant son corps, il trouve tous les moyens bons pour se garder en forme et il sera le premier à dire que le sexe avec lui c’est tout un sport !

[PSEUDO/PRENOM] monocle. alias Alice [AGE] 27 ans. [OU AS-TU CONNU LE FORUM ?] Justine m'a rappelé à elle [CREDITS] tumblr [AUTRES] I love you so much !!!

_________________
---------------------------------------------
well i found a woman, stronger than anyone i know she shares my dreams, i hope that someday i'll share her home i found a love, to carry more than just my secrets to carry love, to carry children of our own we are still kids, but we're so in love fighting against all odds i know we'll be alright this time darling, just hold my hand be my girl, i'll be your man i see my future in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Hodgson
PLAY MEloading... for the pleasure in a bed
avatar

Messages : 202
Points : 160
A New-York depuis : 06/01/2018
Avatar et crédits : Chris Wood ✰ @avatar : .nephilim @gif : tumblr @crackship : .truelove
Pseudo : monocle. ✰ Alice
Statut : a night, a different girl... but a taken heart
Métier : bike messenger... hard job, but he love that !
Age : 31 yo.

WAS IT GOOD FOR YOU ?
Contacts:
Le thème du mois: Autant dire que Liam a déjà fait tous les endroits, il est bien rare qu'il se limite à un simple lit. Impulsif et surtout impatient, quand l'envie lui prend, il n'attend pas. La liste fourni par hottie magazine là surtout fait sourire et c'est amuser qu'il a laisser sous entendre vouloir remettre ça pour certain lieu où il estime que ça en valait vraiment le coup.

MessageSujet: Re: I don't know the question, but sex is definitely the answer. ✰ Liam   Sam 6 Jan - 22:21

Ladies and gents, this is the moment you've waited for Been searching in the dark, your sweat soaking through the floor And buried in your bones there's an ache that you can't ignore Taking your breath, stealing your mind And all that was real is left behind
La vie n’est pas quelque chose qu’on pourrait dire de facile. Certain naît avec des cuillères en argent dans la bouche, alors que d’autre ont peine à survivre dans ce monde. Liam a toujours fait partie de la seconde catégorie. Il aurait pu connaître le juste milieu, mais le sort en a décidé autrement, ou en tout cas, lui a fini par faire le choix de survivre et cela qu’importe qui l’entourait. Pourquoi ne pas prendre le chemin de la facilité ? Il ne saurait le dire avec certitude. Très jeune, il vivait dans un quartier où personne assez saint d’esprit aurait eu l’audace d’aller. Il faut dire que le monde de la rue n’est pas le genre d’endroit dont tout le monde rêve ! Seulement, il n’avait pas son mot à dire, son père ayant fait le choix de vivre proche du poste où il travaillait pour passer le plus clair de son temps libre avec son fils, avait dû mettre de côté certaine chose. « Liam, je ne veux pas que tu sortes de la maison lorsque je ne suis pas là et tu le sais. » lui dit son père, alors qu’il le tient par les épaules, plongeant son regard verdoyant dans celui de son fils. Le garçon n’ose soutenir son regard, il sait qu’il a merdé. Il sait qu’il n’aurait pas dû aller dehors, mais il avait envie de jouer avec Justin. « Mais on était au terrain de basket, y’a jamais personne là-bas. » se contente finalement de répondre le gamin. C’est un endroit paisible et sans savoir pourquoi les gangs ne vont jamais faire de grabuge. La soirée n’avait connu aucun accro, mais son père était revenu plus tôt à la maison et c’est la panique qui l’avait envahi lorsqu’il avait trouvé les lieux dénués de vie. « Ce n’est pas une raison pour y aller sans me le dire. Je me suis inquiété. Tu imagines ce qui aurait pu se passer ? » En fait, Liam n’y a tout simplement pas réfléchi. Il se mord la lèvre, gonflant ses joues détournant encore une fois son regard de celui de son père. « On rentre. Et tu es puni. Tu seras privé de jeu pour une semaine. » Le gamin entrouvre sa bouche, près à répliquer, dire que c’est injuste, mais il se ravise. Ce n’est pas la solution et il le sait. S’il tient tête à son père la punition ne sera que plus grande. Assis sur le canapé de leur salon, il vient pour allumer la télévision, mais son père lui retire la télécommande des mains. « Ça veut aussi dire, privé de télé. » Poussant un soupir, Liam se demande bien ce qu’il pourrait faire tout en observant son père mettre la télécommande dans une armoire, bien entendu il la dépose sur l’étagère la plus haute. Impossible pour le jeune Hodgson de grimper aussi haut. « Je dois y retourner, donc tu fais tes devoirs et dodo. S'il y a quoique ce soit, tu vas chez madame Melling. » lui dit son père en enfilant son blouson de policier, prenant ses clés et quittant la demeure en créant un silence lourd. Liam pourrait bien désobéir à son père, mais il n’en fait rien. Sortant ses cahiers d’exercices, il les regard un long moment avant de les repousser. Il n’a pas besoin de ça. Il est assez vieux pour savoir compter jusqu’à dix et additionner. Il a compris et pour lui, l’école n’est plus nécessaire. Il en connaît la base et puis voilà. Peut-être devrait-il en toucher un mot a son père ? Lui dire qu’il peut arrêter d’aller à l’école. Ainsi il pourrait consacrer sa vie a quelque chose de plus constructif. Un espoir irréaliste, mais dans sa tête c’est la chose la plus logique à faire. Inutile de rester sur les bancs d’école alors qu’il est conscient qu’il n’a pas besoin de plus. Pourtant, il poursuivra ses études bien malgré lui, jusqu’au jour où il pourra prendre la décision de continuer ou non. Le temps s’évapore et lorsqu’il sait qu’il doit se trouver dans son lit, il fait comme tous les autres moments où il est seul à la maison. Il ferme les lumières et va se glisser dans son petit lit, trouvant le confort chaleureux de ses draps. Ses yeux restent néanmoins ouverts, ne trouvant pas le sommeil. C'est alors qu'un bruit survient dans la maison. Un bruit dont il ne connaît pas la provenance. Du haut ses huit ans, il pourrait afficher la peur, vouloir se cacher sous sa couette, mais Liam a dû caractère. Il n’est pas facilement impressionnable. Oh que non ! Il en a vu dans son quartier et ce n’est pas un petit bruit qui va l’arrêter. Glissant hors de son lit, il se dirige furtivement vers la chambre de son père. Dans la garde-robe se trouve un petit coffre-fort dont il connait la combinaison sans même que son père lui en touche un mot. Il ne devrait pas la connaître et il le sait, mais un soir où il s’ennuyait, il avait testé quelque combinaison jusqu’à tomber sur la bonne : sa date d’anniversaire. Difficile de l’oublier. Ses petits doigts appuyèrent sur les chiffres pour déverrouiller le coffre et dans un bruit sourd la porte s’ouvrait laissant étinceler le revolver qu’il prenait sans réfléchir. S’il devait défendre la maison d’un animal quelconque, il avait besoin d’une arme. Une chose peut-être excessive, mais soit. Arpentant la maison, il s’arrêtait non loin de la cuisine. Des voix. Il aurait pu dire qu’il y en avait deux, peut-être plus, mais il n’en était pas certain. Tendant l’oreille, il essayait d’écouter la conversation. « Ce flic va m’le payer ! » Pendant un instant, la main de Liam tremble. En son for intérieur, il se dit qu’il devrait sortir de la maison, mais il en est tout simplement incapable. Resserrant sa poigne, il puise tout son courage. La moindre petite partiel qu’il lui est donné d’avoir à cet instant. Sortant de l’ombre, il pointe l’arme de son père sur ceux qui ont osé pénétrer chez lui « Sortez d'ici. » Sa voix n’a pas bronché, lui non plus. Son visage exprime tout sauf la peur. L’arrivé du jeune Hodgson dans la cuisine déstabilise les intrus qui tourne vers lui un air étonné. Ils ne devaient pas s’attendre à voir un gamin brandir une arme vers eux. « Tu avais dit que la piaule était vide ! » s’étonne l’un d’eux. « J’le croyais… » Ils semblent plus qu’étonner de trouver Liam. « T’es qui ? » « C’est pas tes oignons ! » On ne peut pas lui retirer ça, Liam a de la gueule ! Il a beau avoir huit ans, il ne se laisse vraiment pas marcher sur les pieds. L’un des intrus rigole, amusé par la réparti du gamin. « Je l’aime bien ce môme ! » Ce mot, Liam ne l’affectionne guère et c’est en retroussant sa lèvre que l’autre comprend que le gamin pourrait mordre s’il ose l’appeler ainsi. « J’me fou de savoir qui il est ! S’il est ici c’est qu’il connait le flic ! Et s’il le connait bin… » « T’as fini de parler ! » le coupe le gamin épuiser par la tirade beaucoup trop longue de cet homme. « Sortez ! TOUT SUITE ! » hurle Liam qui retire le cran de sécurité de l’arme ! Le téléphone sonne, mais il n’ose pas aller répondre, laissant le répondeur faire son boulot. La voix de la voisine résonne dans la maison : « Liam, décroche. Il se passe quelque chose ? J’ai appelé ton père. Il ne devrait pas tarder. Décroche mon petit… » Elle continue de parler, mais Liam lui ne bronche pas l’arme toujours pointé sur les intrus, prêt à faire feu si l’un d’eux fait un pas vers lui. Coup de chance ou pas ? L’appel de madame Melling crée le doute chez les deux hommes qui prenne la fuite en entendant le bruit criard des sirènes de police. La maison est de nouveau vide et Liam n’a toujours pas broncher. Il lâche l’arme qu’une fois que son regard se pose sur son père qui franchi la porte à la volé. Son petit corps tremble de tout son être. Suite à cet événement, son père fit la rencontre d’une femme. Ainsi Liam ne sera plus jamais seul à la maison, mais un nouveau calvaire commencera pour lui…

I've been kicked right down I've been spat in the face I've been pulled, weighed down To the lowest place I've been lied to, shamed I have been disgraced Been excommunicated from every holy place I've been beat up and robbed I've been left for dead For the way I look For the things I said
Dix-huit mois. C’est le temps qui s’était écoulé depuis qu’on l’avait accusé d’avoir tabasser un autre mec. Il avait quinze ans lorsque son poing était venu frapper la joue du copain de sa demi-sœur. Un geste qu’il regrette, non pas pour lui en avoir collé une bien mérité, mais plutôt parce que tout à déraper et c’est lui qui s’est retrouvé derrière les barreaux. Son regard se pose sur une lettre qu’il tient entre ses mains, fermant les yeux, il voit le visage de Jillian. « Promets-moi de ne pas venir. » se sont les derniers mots qui ont franchi ses lèvres pour sa meilleure amie. Il n’arrive pas à les oublier. Il y pense chaque jour et c’est encore plus fort lorsqu’il reçoit une lettre de celle-ci. Elle l’ignore, mais ces lettres c’est ce qui lui permet de rester saint d’esprit. On toque à la porte de ce qu’on pourrait qualifier de chambre, mais elle a d’avantage l’apparence d’une cellule. « Hodgson, c’est l’heure de manger. » Déposant la lettre sur son lit, l’adolescent se lève, traînant les pieds vers la sortie, prenant la direction de la cafétéria. S’il s’est déjà plains de la nourriture de son école, celle qu’il a droit dans cet endroit et mille fois plus infame. Il ne sait pas qui la prépare, mais il devrait revoir ses recettes ! Son plateau entre les mains, il marche d’un pas lasse vers une place libre. Garçon jovial et particulièrement sociable, ici, il fait plutôt profil bas. Il ne cherche pas les ennuis et ne cherche pas à faire parti d’un clan. Il n’a pas besoin de cela. Mais certains semblent croire qu’il est faible. Ils ont torts. Ils ne savent pas de quoi il est capable, ce qu’il a pu faire en dehors de cet endroit. Il n’a jamais été un ange. Le ghetto change quelqu’un. « C’est toi qui pleure la nuit comme une fillette ? » Il ne porte pas attention à celui qui vient de s’adresser à lui. Des murmures s’élèvent dans la salle. « Et j’te parle du con ! » continu-t-il en frappant son plateau envoyant toute la nourriture au sol. Liam inspire et se penche pour ramasser son plateau. Il sait ce qu’il peut encourir s’il déclenche une bagarre, il l’a déjà vu avec d’autre qui n’en n’ont fait qu’à leur tête. Plateau entre ses doigts, il serre les dents lorsque l’autre con le pousse, cherchant qu’une chose : le provoquer. « Hey t’es sourd ! » Passant sa langue sur sa lèvre, Liam serre son emprise sur le plateau et sans que l’autre s’y attende il lui balance son plateau en plein gueule. Un bruit sourd. « Fiche-moi la paix connard ! » crache le jeune Hodgson, mais ses paroles ne semblent pas suffisantes. Seul. Il se retrouve bien vite dans une bagarre qui le mènera nulle part. Sans allié, il se défend comme il peut et c’est cinq garçons qu’il envoi au tapis avant qu’un gardien ne daigne réagir. Une lèvre en sang, Liam vient à essuyer celui-ci du revers de la main. Il appui la semelle de son soulier sur la main de celui qui l’a cherché le regardant chigner dans le sang de son nez brisé. « Maintenant quand tu me verras change de chemin. Et adresse-moi encore la parole et t’es mort, compris ! » Il relève son regard vers les autres délinquants qui se sont agglutinés de la bagarre et le regarde avec étonnement. Personne ne s’attendait à le voir étaler cette petite bande qui cherchait le plus souvent à intimider les autres. Le gardien les regarde et lorsqu’il pose son regard sur Liam, ce dernier sait qu’il est dans la merde jusqu’au cou… En effet, cette petite altercation lui vaut un droit au trou. Une pièce dépourvue de lumière. Il perd le fil du temps dans cet endroit. Est-ce qu’il y est que depuis quelques heures ? Jours ? Il ne pourrait pas dire. Après un temps, la porte s’ouvre et la lumière qui s’incruste par la porte lui brûle les rétines. Il ne trouve rien de mieux à faire que de grimacer, fermant ses yeux. On le sort pratiquement de force. Il se sent faible. Il n’a pas mangé depuis x temps. Malmené, on le conduit jusque dans sa chambre. La porte se verrouille derrière lui. Son regard se pose sur une enveloppe qui se trouve toujours sur son lit. Les doigts tremblants, il effleure le papier. Il a envie de pleurer, mais comme chaque moment passé dans cet endroit, aucune larme ne forcera le chemin jusqu’à ses joues. Il s’assoit sur son lit, déchirant le papier pour en sortir la lettre. – Cher Liam, aujourd’hui je suis sorti avec Carter. Tu sais je t’en ai parlé dans ma dernière lettre… Il lit. Il se fou qu’elle lui parle d’un autre. Il se fiche qu’elle soit heureuse sans lui. Tout ce qu’il sait, c’est qu’elle lui donne un peu d’espoir. La nuit masque le ciel de son rideau noir et l’horreur commence. Il entend les pleures provenant des autres chambres, les cris, les supplications… Étendu dans son lit, Liam prit que jamais son tour ne vienne. Une prière bien veine, la porte s’ouvre et cette nuit là son cri déchire la nuit. Une part de lui meurt cette nuit. Une part de lui qui ne reviendra jamais. Le gamin n’est plus. Pourtant, il y a une chose qui ne le garde présent, qui l’empêche de se briser en entier. Les yeux fermés, il imagine son visage, son sourire. Il l’appelle. Il la veut près de lui. Mais ce qui deviendra routinier, il ne lui dira jamais. Il ne lui en touchera jamais un mot. La seule chose qu’il fera c’est enfouir ce moment de sa vie en lui.  

Voici la partie où vous devez nous parler de votre personnage. Libre à vous d'utiliser la forme que vous souhaitez : tics, manies, événements importants de sa vie, évocation d'une anecdote ou tout en même temps, c'est à vous de choisir. Le plus important est qu'on en apprenne suffisamment sur votre personnage pour bien le comprendre.
CHAPITRE TROIS : mariage de Jill, underco.

If you could be anywhere that you wanted to be With anyone that you wanted to be with Do anything that you wanted to do What would it be and who would it be with you Time flies but you're the pilot It moves real fast but you're the driver You may crash and burn sometimes
CHAPITRE QUATRE : Hottie, underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I don't know the question, but sex is definitely the answer. ✰ Liam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite question entraînement
» question sans reponse sur sirocco
» Question Champagne...
» Question sur ur-ghul
» To forget or not to forget that is the question

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WAS IT GOOD FOR YOU ? :: - Where are my Jimmy Choo ? - :: Body language :: Dream Lover-
Sauter vers: