AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum. En savoir plus par ici.

Partagez | 
 

 runnin’ home to you ✰ jiam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Hodgson
PLAY MEloading... for the pleasure in a bed
avatar

Messages : 202
Points : 160
A New-York depuis : 06/01/2018
Avatar et crédits : Chris Wood ✰ @avatar : .nephilim @gif : tumblr @crackship : .truelove
Pseudo : monocle. ✰ Alice
Statut : a night, a different girl... but a taken heart
Métier : bike messenger... hard job, but he love that !
Age : 31 yo.

WAS IT GOOD FOR YOU ?
Contacts:
Le thème du mois: Autant dire que Liam a déjà fait tous les endroits, il est bien rare qu'il se limite à un simple lit. Impulsif et surtout impatient, quand l'envie lui prend, il n'attend pas. La liste fourni par hottie magazine là surtout fait sourire et c'est amuser qu'il a laisser sous entendre vouloir remettre ça pour certain lieu où il estime que ça en valait vraiment le coup.

MessageSujet: runnin’ home to you ✰ jiam   Sam 27 Jan - 4:34



this world can race by far too fast
hard to see while it's all flying past
but it's clear now
when you're standing here now
i am meant to be
wherever you are next to me
_____________

Voilà quelques jours déjà que Jill est partie et Liam en profite. Inutile de le dire autrement, il en profite pleinement. Passant ses journées au boulot, il épuise ses dernières sources d’énergie avec une fille différente chaque nuit. Si le soir il se montre charmant, voire adorable, le matin c’est la nonchalance qui prend le contrôle de ses paroles ainsi que ses actes. Il n’est pas vraiment le genre de mec à chercher plus qu’une baise et même si parfois son lit a été partagé avec la même femme, il n’en reste pas moins que lui ne se fait aucun film. Les papillons dans le bas ventre, ça ne lui est jamais arrivé. Il serait bien au contraire le premier à les brûler s’il venait à les ressentir. Par moment, il sait que certaine fille aimerait plus, aspire à plus. Bernées par ses douces paroles, il les fait redescendre brutalement sur terre. Ce soir, vient à être comme tous les autres, il a fini son boulot, laissant son vélo à son appartement avant de partir à pied vers le bar le plus proche. Il pourrait sortir entre homme, appeler Amaris et Ismaël, mais il préfère de loin passer sa soirée contre le corps d’une femme. C’est plus sexy et désirable que la testostérone de ses amis. Dans le bar, les corps se pressent les uns contre les autres, cherchant à forcer un chemin dans cette foule qui sont là pour danser ou tout comme lui, trouver quelqu’un pour partager sa nuit. Certain aspire à plus, trouver le gros amour, mais Liam est loin de chercher cela. Commandant un verre, une simple pinte de bière, n’étant pas boisson distingué ou cocktail, il s’en tient toujours à de la bière. Blonde, rousse, brune… Il n’a pas de préférence, une chose comparable aux femmes. Il boit sa première pinte assit au bar, cherchant avant tout à détendre le moindre de ses muscles après cette longue journée au boulot. Si on pense que messager à vélo est un emploi simple, c’est tout simplement qu’on n’y connaît rien. Le corps de Liam c’est habitué, si pédaler au tout début lui semblait être quelque chose d’ardu, aujourd’hui, il le fait avec beaucoup plus d’aisance. Les trajets lui sont bien moins pénibles. Mais son corps se fatigue tout de même, peut-être à cause de son âge, bien que la trentaine à peine dépassée ne soit pas si vieux que cela! En fait, tout dépend des courses qu’on lui fait faire. Si un jour il en fait deux longues, le lendemain, il peut en faire bien plus avec des trajets plus courts. Et cela sans compter qu’il doit toujours rester à l’affût. Une portière qui s’ouvre sans qu’il ne s’y attende. Une voiture qui roule trop près de lui ou bien qui freine juste devant lui. Par chance, il a de bon réflexe et sans doute que ceux-ci lui ont sauvés la vie plus d’une fois. Toutefois, ce soir il n’est pas là pour se morfondre quant à son emploi. Il a à peine fini sa première pinte, que son regard se pose sur celle qu’il mettra dans son lit ce soir. Bien des hommes portent leur regard sur cette sirène. Il faut dire que dans cette robe d’un rouge criard, elle ne passe pas inaperçue. Loin de manquer de courage ou d’audace, il sait que lui pourra mettre la main dessus. Il fait signe au barman, une tactique simple qui consiste simplement à offrir un verre à la jeune femme. L’homme derrière le comptoir se dirige vers la femme, quelques mots s’échange entre et si la femme semble résistante au premier abord, lorsque l’employer montre Liam du doigt, elle semble bien différente. Le trentenaire sait qu’il l’a dans sa poche. Prétentieux? Oh que oui. Mais personne n’oserait dire de Liam qu’il est moche. Bien au contraire, il dégage quelque chose qui plaît. Il a certes une belle gueule, seulement, ça va bien au-delà de ça! Il dégage de la testostérone, un homme, un vrai et derrière ce sourire angélique, on peut sentir ce côté badboy. Il ne s’affiche jamais comme tel, mais son passé est loin d’être douillet. Il n’a jamais connu le luxe d’être dorloté par la vie. La femme lui sourit et il lui rend, avant qu’elle ne se lève pour venir s’asseoir sur le tabouret près de lui. Ils échangent quelques mots, il va même jusqu’à la faire danser. Il n’est pas un grand danseur, mais il est capable de rester là sous les projecteurs multicolores tout en laissant la fille se frotter à lui. Leur geste non rien de chaste et bien vite, il lui propose d’aller chez lui. Une idée qu’elle accepte bien volontiers et ils n’ont pas encore franchi la porte d’entrée de l’immeuble que leur langue danse ensemble. Il tente à l’aveugle de mettre la clé dans la serrure et la patience commence à le quitter, même s’il désire arrêter cette symphonique baveuse. Au bout de quelque tentative, il parvient à l’enfoncer et tourner – autant dire cette image est celle qu’il aimerait bien faire à cette femme. Grimpant les étages, laissant les couloirs être spectateur de leur jeu de séduction, il arrive devant l’appartement qu’il partage avec Jill. Puisque la romancière n’est pas chez eux, il ne se gêne d’aucune façon. Entré, il pousse la femme sur la porte, empoignant ses fesses avec fermeté pour la soulever et passer ses jambes autour de sa taille. Tous deux semblent avoir attendu trop longtemps pour même daigner attendre d’être dans la chambre. Les lèvres du brun parcourent la ligne délicate de du cou de la blonde, laissant sa main agripper ses cheveux dans une poigne ferme l’obligeant à se soumettre à ses désirs. Il n’est pas aussi délicat qu’on pourrait le croire, mais personne ne s’est jamais plaint de son manque de délicatesse. Un bruit survient, celui d’une clé dans la serrure ou bien est-ce simplement son imagination. Il n’y porte aucune attention, bien trop occuper à faire vibrer la jeune femme sous ses caresses. Mais l’instance de la personne commence à l’agacer et s’il est prêt à informer la personne sans doute trop bourrée pour réaliser qu’elle s’est trompée d’appartement, il suffit qu’il éloigne un tant soit peu leurs deux corps de la porte pour que celle-ci s’ouvre. Celle-là, il ne l’avait pas du tout vu venir! Son regard se pose sur sa meilleure amie. « Jill. » L’étonnement se lit sur son visage, alors qu’il sent la main de la jeune inconnue se glisser sur son visage cherchant à retrouver toute son attention, mais celle de Liam ne se porte plus sur la romancière, mais plutôt sur l’homme qui l’accompagne. « Tu ramènes des chiens égarés maintenant? » lui dit-il avec amertume, en laissant sa main glisser sur la croupe de la jeune qui l’accompagne lui. Il n’aime pas voir Jill avec d’autres hommes, ça lui donne envie de montrer les crocs tel un animal. Elle le sait, mais comme il fait pareil… C’est de bonne guerre.

_________________
---------------------------------------------
well i found a woman, stronger than anyone i know she shares my dreams, i hope that someday i'll share her home i found a love, to carry more than just my secrets to carry love, to carry children of our own we are still kids, but we're so in love fighting against all odds i know we'll be alright this time darling, just hold my hand be my girl, i'll be your man i see my future in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill Redkins

avatar

Messages : 41
Points : 50
A New-York depuis : 24/01/2018
Avatar et crédits : Claire Holt ※ (avatar) Lempika, (gifs) tumblr, (crackship) mine
Pseudo : .truelove ※ sonia
Statut : Liam-sexuelle
Métier : Romancière, scénariste & co-productrice d'une série tv.
Adresse : 255 Hudson Street, Soho
Age : 29 ans

WAS IT GOOD FOR YOU ?
Contacts:
Le thème du mois: Jill aime l'insolite, faire l'amour à répétition dans un lit pour elle ça manque d’imagination. Elle a trouvé la liste de Hottie très intéressante, elle est d'ailleurs déçue de n'avoir jamais penser à 4 lieux. Mais Jill y remédiera un jour c'est certain !

MessageSujet: Re: runnin’ home to you ✰ jiam   Dim 28 Jan - 23:11



≈ ≈ ≈
{ It's you babe and I'm a sucker for the way that you move babe
and I could try to run but it would be useless. you're to blame,
Just one hit of you, I knew I'll never be the same. }
crédit/ minecamila cabello ♫ never be the same.


Pour les besoins d'un tournage hors de la ville, Jill avait du quitter New-York le temps de quelques jours. Mais quitter New-York cela signifie également devoir quitter Liam et ça c'est le détail qui la chagrine à chaque fois et qui lui brise une partie de son cœur. En réalité, Jill a très mal vécue cette période où elle a été séparer de Liam, quand celui-ci été en prison. Certes, ils avaient eut l'occasion de communiquer grâce aux lettres qu'ils pouvaient s'écrire, mais ne pas ressentir sa présence auprès d'elle, l'avait torturé à petit feu. Enfin elle n'avait pas été si malheureuse que ça, elle avait rencontré Carter et elle s'était même marier avec lui. Mais depuis qu'ils s'étaient installer ensemble à New-York, Jill avait remarqué une évolution dans leur relation. Sa jalousie ainsi que sa possessivité résument assez bien les sentiments qu'elle ressent à l'égard de Liam. Mais de là à lui avouer ce qu'elle a sur le cœur, c'est totalement impossible. Alors à la place, elle le laisse prendre possession de son corps autant de fois qu'il le désire et de la façon qu'il le souhaite également. Son cœur se remet à battre à chaque fois qu'elle sent sa peau en contact de la sienne, que ses lèvres qui l'effleurent et que ses coups de reins qui la font jouir. Alors devoir quitter Liam alors qu'elle l'a dans la peau, c'est ce qu'elle déteste le plus au monde. Jill n'a plus aucun contrôle sur lui, elle ignore ce qu'il peut faire et surtout avec qui il peut être, et ça, ça la rend toujours folle. Et connaissant l'animal qu'il est, Jill est certaine qu'il ne l'aura pas garder dans son pantalon durant son absence. En même temps pourquoi devrait-il le faire ? Ils ne sont pas en couple et s'ils l'étaient ça serait admettre qu'il y a quelque chose entre eux et ça Jill n'est pas capable de le faire pour l'instant. Ainsi sachant très bien que Liam ne devait pas être seul ce soir et qu'il n'est certainement pas à l'appartement, pourquoi Jill devrait rentrer seule et s'ennuyer ? Elle avait besoin de divertissement ... Il n'y avait pas que Liam qui avait le droit de se faire plaisir. Et chance pour elle, il n'y avait pas que Liam qui avait le don de la faire monter au septième ciel en quelques minutes. Enfin si, lui il devait y arriver plus facilement que les autres, il la connaissait un peu trop par cœur. Jill, elle, n'avait pas attendue longtemps pour remplacer Liam. Lors de ce séjour hors de la ville, la blonde avait fricoter avec l'un des cameraman de l'équipe et en deux temps trois mouvements, il avait trouvé tout seul comme un grand la porte d'entrée entre ses cuisses. Et l'opération s'était répéter plusieurs fois, autant de fois que son engin pouvait le permettre. Jill ne voulant passer une soirée de plus seule, elle lui avait proposé naturellement de remettre le couvert chez elle. Comment aurait-il pu refuser ? Ainsi une fois que son avion s'était poser à l'aéroport, les deux collègues avaient prit la direction de l'appartement de la blonde, non pas sans oublier de s'attoucher durant le trajet en taxi, juste histoire de faire monter l'excitation chez l'autre. D'ailleurs, Jill était excitée comme une puce, elle n'avait qu'une envie s'était de rentrer chez elle et de se faire prendre, de façon aussi charmante que puisse être cette expression. Obnubilé par les baisers que pouvait glisser l'homme dans son cou, elle eut du mal à ouvrir la porte de son appartement. Ce n'est qu'au bout de la troisième fois qu'elle comprit que la clé se trouvait de l'autre côté signifiant qu'elle ne serait pas seule ce soir ... Jill aurait pu remercier son collègue de boulot et le mettre à la porte, mais elle mourrait d'envie de faire jalouser Liam. Elle aimait tant le voir, râler et surtout devenir fou. Sauf qu'en poussant la porte, une vision d'horreur s'affiche devant ses yeux. Qui est cette chienne qui embrasse le cou de son meilleur ami ? On lui explique ? « Moi au moins je ne ramène pas des putes, j'ai un peu plus de classe. » Elle est furieuse et elle est en train de bouillir au fond d'elle-même. Jill se demande même encore comment, elle n'a pas coller son poing dans la figure de cette nana. « Si tu veux le taxi m'a rendu de la monnaie, ça pourra toujours te servir pour la payer. » Juste quelques billets verts et trois pièces, c'est suffisant pour celle-là, en plus elle n'est même pas jolie. « Puis pour une pute, t'en a prit une vraiment moche. » Il devrait même recevoir un oscar pour ce choix. Et voilà son visage s'arme de ce sourire plus que satisfaisant, comme si elle était certaine qu'elle allait gagner la guerre. « Sur ce, bonne soirée Liam, j'ai mieux à faire. » Elle capture la main de son collègue de boulot et le traîne jusqu'à sa chambre. La blonde s'arrête de façon volontaire devant sa porte, embrassant à pleine bouche l'homme tout en relevant le regard vers Liam cherchant délibérément à le provoquer pour enfin pénétrer sans sa chambre en prenant soin de fermer la porte derrière elle. En l'espace de quelques secondes, ils finissent en sous-vêtements sans pour autant arrêter de prendre possession de la langue de l'autre. Si Jill ondule d'une façon pousser contre lui, elle se sent contrainte d'arrêter. « Rhabille toi, j'ai plus envie. » Ce qui n'a aucun sens, ça n'est logique que dans l'esprit de Jill. La blonde émet un grognement avant de quitter la pièce et elle voit encore plus rouge quand elle les voit s'embrasser. Elle serre les poings tentant de se contrôler, même si on sait d'avance que ça ne fonctionnera pas. « Vire ta pute sinon je t'assure que je la bute ! » Jill jalouse ? Jamais voyons.

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Hodgson
PLAY MEloading... for the pleasure in a bed
avatar

Messages : 202
Points : 160
A New-York depuis : 06/01/2018
Avatar et crédits : Chris Wood ✰ @avatar : .nephilim @gif : tumblr @crackship : .truelove
Pseudo : monocle. ✰ Alice
Statut : a night, a different girl... but a taken heart
Métier : bike messenger... hard job, but he love that !
Age : 31 yo.

WAS IT GOOD FOR YOU ?
Contacts:
Le thème du mois: Autant dire que Liam a déjà fait tous les endroits, il est bien rare qu'il se limite à un simple lit. Impulsif et surtout impatient, quand l'envie lui prend, il n'attend pas. La liste fourni par hottie magazine là surtout fait sourire et c'est amuser qu'il a laisser sous entendre vouloir remettre ça pour certain lieu où il estime que ça en valait vraiment le coup.

MessageSujet: Re: runnin’ home to you ✰ jiam   Mar 30 Jan - 22:07


_________________
---------------------------------------------
well i found a woman, stronger than anyone i know she shares my dreams, i hope that someday i'll share her home i found a love, to carry more than just my secrets to carry love, to carry children of our own we are still kids, but we're so in love fighting against all odds i know we'll be alright this time darling, just hold my hand be my girl, i'll be your man i see my future in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: runnin’ home to you ✰ jiam   

Revenir en haut Aller en bas
 
runnin’ home to you ✰ jiam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adhésions a la Home Fleet
» GFX-Home : Votre nouvelle communauté graphiste
» Baroud d'Honneur de la Home Fleet
» windows home server
» home trainer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WAS IT GOOD FOR YOU ? :: - MANHATTAN, NEW YORK - :: Soho :: 255 Hudson Street-
Sauter vers: